Chaleur des glaces d’été. Modernité des mortes classiques.

Toujours sur le principe : Transformation, dualité, beauté. Fil d’Ariane du travail photographique de Lucas Laurent.

Rien n’est fixe, les natures mortes reprennent vie. Toujours une question de temps.

Il photographie, Joue avec l’eau et la peinture à sa manière.
Symbolisation du passé, du présent, du futur par plusieurs états. Le temps dans son abstraction.

Du liquide au solide, de la technique à la simplicité. Finalement, une seule règle : amour-graphique.

Visiter le site de Lucas Laurent, c’est par ici.